Marie Mandy, une réalisatrice pas comme les autres.

Ancienne étudiante de la London International Film School, photographe et réalisatrice belge, Marie Mandy est l’une des invitées de marque du 35ème festival du cinéma francophone de Tübingen. De sa vie privée, sa carrière professionnelle au statut des femmes dans le monde cinématographique en passant par l’actualité politique belge, la réalisatrice de « Oui mais non, le compromis à la belge » n’a pas mâché ses mots.

Ni plaisir ni divertissement

Certes, « Ni juge ni soumise » ne compte pas parmi les documentaires traditionnels. Le ton sobre, même gai, avec lequel la juge Anne Gruwez résout ses divers dossiers contraste fortement avec la cruauté des crimes. Alors que quelques spectateurs se demandent s’il s’agit d’un documentaire ou plutôt d’un film de fiction, les réalisateurs, Yves Hinant et Jean Libon, leur répondent : ce n’est pas du cinéma, c’est pire.

Un chien à la quête du compromis

Marie Mandy nous emmène dans son documentaire „Oui mais non, le compromis à la belge“, réalisé en 2014, dans le monde de la Belgique d’aujourd’hui – un monde marqué par les conflits nationaux et défini par des politiciens toujours en quête du fameux compromis à la belge…

Le retour des embrouilles

Les canulars de François Damiens sont de retour, après une pause forcée due à sa notoriété grandissante grâce, notamment, au film « La famille Bélier ».

Ce n’est pas un manque de talent mais ta personnalité… 

À 35 ans, on est trop vieille pour devenir actrice. Quand Emma, 34 ans, personnage éponyme, s’en rend compte, elle décide non seulement de mettre fin à sa carrière laborieuse, mais aussi à sa vie.

Un « voyage de merde » pour se retrouver

C’est ainsi que Samuel (Kacey Mottet Klein) qualifie le périple dans lequel sa mère (Virginie Efira) va l’entraîner. Dans le nouveau film de Joachim Lafosse, une mère et son fils doivent CONTINUER et se retrouver dans l’étendue déserte du Kirghizistan

La magie du Marimba

Omar Aloulou a composé la musique du film « Weldi, mon cher enfant » qui a été présenté lors du festival du cinéma francophone de Tübingen. Dans l’entretien il parle du rôle de la musique dans le film, de son travail et de son pays d’origine, la Tunisie.

« Il va falloir comprendre qu’on devra partager »

Michel Toesca, réalisateur du documentaire « Libre » partage, dans l’entretien, son point de vue sur la migration à la frontière franco-italienne. Il parle de l’accueil des migrants, des difficultés du tournage et comment devrait être l’avenir.

« Ce qui est important, ce n’est pas ce que tu fais mais c’est comment tu le fais »

Connu pour avoir associé le reggae à la chanson française, Camille Bazbaz, compositeur de la musique du film « En liberté » réalisé par Pierre Salvadori, a cette fois-ci choisi le rock pour cette nouvelle collaboration avec le réalisateur. Camille Bazbaz nous raconte sa manière de composer de la musique de film et sa complicité amicale avec Pierre Salvadori qui fait appel, dans ses films, à notre humanité́.

„Hey, guck mal, das sind auch tolle Menschen!“

Als Donald Trump zum 45. Präsidenten der Vereinigten Staaten gewählt wurde, schien so mancher ziemlich überrascht, war der öffentliche Diskurs doch von Massenprotesten und Skandalen geprägt.